Accueil > Articles de Fond > Vaccination antigrippale

Vaccination antigrippale

Épidémiologie de la grippe

La grippe est une infection respiratoire causée par les virus grippaux A et B qui se manifeste en général à la fin de l’automne et au cours de l’hiver au Canada. Les virus produisent tout un éventail d’affections variant des symptômes du rhume léger et de la grippe habituelle aux pneumonies, aux infections bactériennes et à d’autres complications qui peuvent mettre la vie en danger.

La grippe est aussi très contagieuse, touchant de 10 % à 20 % de la population mondiale chaque année (Organisation mondiale de la Santé, 2008). Les enfants présentent les taux d’infections les plus élevés (de 20 à 30 %), même si, en général, les taux les plus graves de morbidité ou de mortalité causées par la grippe atteignent les 65 ans et plus et les personnes qui ont des problèmes médicaux sous-jacents (Comité consultatif national de l’immunisation, 2012).

La majorité des gens qui ont des symptômes et qui tentent d’obtenir des soins ne se soumettent pas à des examens de routine pour diagnostiquer la grippe à cause des volumes, de l’exactitude des tests, du temps et du coût. Même s’il s’agit de la pratique clinique recommandée, il est difficile, à cause du manque de tests périodiques, d’évaluer le fardeau réel du point de vue de la fréquence, des décès et des hospitalisations.

L’Agence de la santé publique du Canada estime que de 2 000 à 8 000 Canadiens perdent la vie à cause de la grippe et de ses complications chaque année : tout dépend de la gravité de la saison grippale (Agence de la santé publique du Canada, 2012b). Elle peut entraîner jusqu’à 20 000 hospitalisations par année (Schanzer, Langley et Tam, 2006; Schanzer, Langley et Tam, 2008). Statistique Canada (2011) classe la grippe comme la septième cause de mortalité en importance.